Concepteur et fabricant d'équipements électroniques de surveillance et d'alarme pour la marine

Actualités

MARINELEC Technologies équipe le premier navire français de soutien à l’éolien offshore

Wind of Change – credit: Vandenhove Augustin
Wind of Change – credit: Vandenhove Augustin
PHOENIX V2 et PHOENIX_MONITOR
PHOENIX V2 et PHOENIX_MONITOR

Avec le WIND OF CHANGE, MARINELEC Technologies impose sa présence dans le secteur de l’éolien offshore. Ce navire, premier français du genre, construit pour Louis Dreyfus Armateur, vient d’entrer en exploitation. Depuis le port de Emdem, il effectuera des missions de transport et de transfert de personnels et participera à la maintenance de 231 éoliennes réparties sur trois parcs au large de l’Allemagne. LDA a exigé un niveau de confort et de sécurité maximum pour répondre aux conditions d’exploitation extrêmes du navire. L’armateur s’est appuyé sur l’expérience et le savoir-faire d’acteurs reconnus de l’industrie navale et a fait appel à MARINELEC Technologies, le leader français en matière de détection incendie.

La sécurité d’abord

Le navire OSV (offshore supply vessel) de 83 mètres de long et 19,40 mètres de large pourra embarquer près d’une centaine de personnes à son bord. Outre la vingtaine de membres d’équipages, de nombreux techniciens y travailleront et y séjourneront. Le navire va être exploité à un rythme soutenu, réalisant jusque 16 transferts journaliers de personnel, dans des conditions de navigation contraignantes en milieu hostile. La sécurité du navire, de l’équipage et des passagers est une priorité qui implique une vigilance de tous les instants et des équipements fiables et performants. MARINELEC Technologies, avec son partenaire turc BETEX, a équipé le navire construit au chantier CEMRE de Tuzla, de systèmes d’alarme et de surveillance : BNWAS (Bridge Navigational Watch Alarm System) LYNX V3+, les transmetteurs d’ordre ORION V2 et son système performant de détection incendie PHOENIX.

Maîtriser le risque d’incendie

Lorsque l’on sait qu’un feu peut se déclarer et détruire un navire en quelques minutes, pour protéger les hommes et les biens transportés, la performance des systèmes d’alarme et de vigilance est un véritable enjeu. C’est depuis toujours la priorité de MARINELEC Technologies, leader dans le domaine et qui maîtrise parfaitement l’environnement technique du navire ainsi que les réglementations internationales. L’entreprise quimpéroise conçoit et fabrique des centrales de détection qui savent évoluer grâce à la R&D et l'innovation.

Le système PHOENIX_MONITOR

Près de 350 détecteurs et déclencheurs sont installés à bord du Wind of Change, contrôlés par la centrale d’alarmes adressable PHOENIX V2 et le système PHOENIX_MONITOR. La centrale de détection adressable PHOENIX V2 comprend, dans sa version de base, 252 points adressables sur 2 boucles et peut être mise en réseau avec une capacité de 10 équipements, 16 boucles et 2 016 points adressables ; Elle est aujourd’hui associée à PHOENIX_MONITOR. Ce logiciel de report de détection permet d'afficher les informations de la centrale sur grand écran pour faciliter la supervision des systèmes de détection incendie du navire. PHOENIX_MONITOR récupère les données de la centrale adressable et offre une vision ergonomique et conviviale de l'ensemble du système.

Toutes les centrales de détection incendie de MARINELEC Technologies sont certifiées MED, Maritime Equipment Directive et répondent aux exigences du RIF, Registre international français, sous lequel est enregistré le navire de LDA.

MARINELEC Technologies a aussi équipé le SPEED OF CHANGE et son sister-ship le SPEED OF HOPE, livré en 2018 par le chantier IXBlue à Louis Dreyfus Armateur de centrales d’alarme ALTO développée pour les petites unités. Ces centrales multifonctions 4 voies permettent de gérer la détection d'envahissement, la détection incendie et les alarmes techniques. Leader sur le marché, la PME française MARINELEC Technologies offre une gamme complète d’équipements et de solutions d'alarme répondant aux exigences de sécurité de tous les navires.

Retour